Les types de Virus


On classe les virus de 5 façons :

Virus du secteur d’amorce :
Ils remplacent l’amorce d’un disque par leur propre code et se chargent ensuite en mémoire centrale. Il rendent inutilisable le disque d’amorçage et/ou se propagent vers d’autres disques.


Virus de fichiers :
Ils ajoutent leur code aux fichiers exécutables (*.exe *.com *.bat ) et se chargent en mémoire centrale afin de contaminer encore d’autre programmes. Il rendent ces programmes inutilisables.


Virus furtifs :
Ils échappent à toute détection en se camouflant. Une des méthodes de détection consiste à enregistrer la longueur d’un programme (si le virus a ajouté son code, on peut facilement comparer avec une simple sauvegarde de ce programme).


Virus polymorphes :
Ils modifient leur aspect à chaque nouvelle infection.


Virus cryptés :
Ils modifient leur code, ce qui complique leur détection.


On peut ajouter 2 cas :

Cheval de Troie :
Bombe à retardement implantée dans un programme. Il peut se déclencher à tout moment ou attendre un signal externe. Ce n’est donc pas un virus puisqu’il n’est pas conçu pour se reproduire et se propager.


Bombe logique :
Variante du cheval de Troie, elle attend un signal externe pour exploser. Ce signal peut être une date précise, un lancement d’un certain programme etc.. Les dégâts causés par cette bombe peuvent être d’ordre matériel des fois, comme une modification du BIOS pour entraîner une surcharge électrique.



N'hésiter pas à nous contacter pour nous proposer vos sujets à partager... Contact