Arrestation du créateur du virus Sasser
Claus-Peter Tiemann (Associated Press)


Un adolescent à l'origine du virus Sasser : les autorités allemandes ont annoncé samedi l'arrestation d'un lycéen de 18 ans qui a reconnu avoir créé le ver informatique ayant infecté au début du mois des centaines de milliers d'ordinateurs à travers le monde.

Le jeune homme, arrêté vendredi, est passé aux aveux, a souligné Frank Federau, porte-parole de la police du land de Basse-Saxe à Hanovre. Le même jour, une perquisition a été menée au domicile de ses parents à Waffensen, dans le nord de l'Allemagne.

La police n'a pas donné l'identité du suspect, mais l'hebdomadaire Der Spiegel l'a identifié sous le nom de Sven J. Les enquêteurs disent être remontés jusqu'à lui grâce à un renseignement transmis vendredi matin par Microsoft. Der Spiegel croit savoir que la CIA et le FBI ont pris part aux investigations.

L'adolescent fait l'objet d'une enquête pour sabotage informatique, un délit passible d'une peine maximale de cinq ans de prison, a précisé Detlef Ehrike, autre porte-parole de la police de Basse-Saxe. Après son interrogatoire, le suspect a été remis en liberté en attendant de se voir notifier les charges retenues contre lui.

Lors de la perquisition au domicile familial, l'ordinateur de l'adolescent a été confisqué. Le PC, qui avait été adapté par le jeune homme pour ses besoins, contient vraisemblablement le code source du virus, selon un communiqué de la police.

« Compte tenu du témoignage détaillé donné par le lycéen sur les virus qu'il propageait, il a été identifié clairement comme l'auteur », précise le communiqué.

L'adolescent a dit aux enquêteurs que sa première intention était de créer un virus destiné à combattre les virus Mydoom et Bagle en les retirant des ordinateurs infectés. En cours d'élaboration, il a développé le virus Netsky, qu'il a ensuite modifié pour créer Sasser. «Le lycéen n'a pas pensé un instant aux conséquences ou aux dégâts», selon les enquêteurs.

Le virus avait commencé de se propager la semaine dernière grâce à une faille du système d'exploitation Windows, qui équipe environ 90% des ordinateurs dans le monde. Les versions 2000 et XP de Windows ont été particulièrement sensibles à ce ver informatique.

Contrairement à de nombreux vers, Sasser ne circulait pas via un dossier joint dans le courrier électronique mais simplement par la connexion à Internet. Il se reproduisaitdans les ordinateurs présentant la faille de Windows et provoquait des arrêts et redémarrages à répétition des PC.

Les particuliers ont été plus durement touchés que les entreprises car beaucoup ne savaient pas installer le «patch» anti-Sasser et ne disposaient pas d'anti-virus adapté, selon les experts en sécurité informatique.

Parmi les dégâts causés par Sasser, le virus s'est attaqué lundi aux hôpitaux publics de Hong-Kong et à un tiers des bureaux de vote de Taïwan. Mardi, une vingtaine de vols de British Airways ont subi des retards en raison de «bugs» aux guichets d'enregistrement des bagages.

Quant aux services des garde-côtes britanniques, ils ont dû revenir au bon vieux papier-stylo pour remplacer les tableaux produits habituellement par ordinateur.




N'hésiter pas à nous contacter pour nous proposer vos sujets à partager... Contact